de 2016 qui se termine et 2017 qui commence

2016 se finit. Pour beaucoup, ce fut une annus horribilis. J'y vois là néanmoins une certaine forme de mimétisme social qui consista à traiter cette année de tous les noms à chaque décès de personnes populaires afin de se faire bien voir sur Internet et autres lieux propices à l'épanchement meme-esque, forcément répétitif et masturbatoire par définition, comme si ces événements-là ne s'étaient pas produits auparavant.

Pourquoi 2016, et pourquoi pas 2015, année du décès de Wes Craven, Christopher Lee, Leonard Nimoy et tant d'autres ? Ou bien pourquoi pas 2014, qui vit la disparition de Joan Rivers, Robin Williams mais aussi Alain Resnais ? Les arcanes d'Internet sont secrètes. Qui sait quelle sera la nouvelle lubie pour 2017.

Dans tous les cas, 2016 fut pour moi une bonne année sur quasiment tous les plans. Elle m'a permis notamment de terminer mes études sur une note très positive, avec l'obtention d'un Master 2, lui-même obtenu grâce à un stage de fin d'études particulièrement enrichissant. Six mois de découvertes et d'expériences tant professionnelles qu'humaines et qui m'ont permis de quitter le monde de l'université avec succès. Jusqu'à la prochaine fois ? Je n'exclue pas la possibilité de retourner étudier un jour, un autre domaine, une autre langue, qui sait.

J'avais publié ici même des résolutions pour 2016; il serait amusant de revenir dessus et voir ce qu'il s'est passé.

2016: Explorer le cinéma

La résolution était d'arriver à continuer l'exploration de la liste des 500 meilleurs films selon Empire, et de remonter de 200 films. Je ne l'ai pas fait. A vrai dire, j'ai fait un très long hiatus sur cette liste, hiatus qui dure toujours aujourd'hui. Pour deux raisons:

Cette dernière décision est devenue une résolution en elle-même durant l'année, et m'a permis de prendre une des meilleures décisions de 2016: m'abonner à Mubi.

Ainsi, même si je n'ai pas regardé 200 films de la liste des 500, j'ai tout de même réussi à tenir ma résolution d'explorer le cinéma à travers Mubi et la télévision car je termine 2016 avec 113 films (re)découverts. Si vous voulez découvrir les films en questions et lire les quelques lignes que j'ai écrit sur chacun d'ente eux, je vous redirige sur cette liste

2017: continuer d'explorer le cinéma de manière légale

Je renouvellerai mon abonnement à Mubi, bien évidemment. La plateforme m'a permis de découvrir des films uniques, parfois exceptionnels, souvent méconnus, mais toujours avec un réel plaisir de s'aventurer dans la jungle du cinéma. Vous pouvez d'ailleurs commencer gratuitement votre essai de 30 jours via ce lien, pour déterminer si ce cinéma-là vous attire.

Revoyons les chiffres.
2017 sera l'année du 17%, tout simplement.

En 2016 j'ai vu 113 films. En 2017 je vais essayer de voir 113 + 17% de ce nombre, soit 132 films. Mes canaux seront Mubi, la télévision, le cinéma, et la bibliothèque que je tâcherai de visiter plus souvent, malgré mon éloignement géographique (par rapport à 2015, et qui explique aussi pourquoi j'ai moins fréquenté cet endroit en 2016).

2016: Explorer ma bibliothèque Steam

Cette résolution avait deux aspects:

2017: continuer de finir les jeux dans ma bibliothèque, d'acheter le moins possible et toujours au prix fort

Je ne me fixe pas de nombre à atteindre pour l'année. Je vais simplement finir les jeux à mon rythme. Un ami s'est crée un système de jetons pour restreindre sa consommation excessive de titres dématérialisés. Chaque jeu qu'il finissait lui octroyait un jeton, et acheter un nouveau jeu lui coûtait coûtait cinq jetons.

Un peu à la manière de cette règle, je vais me fixer une limite simple sur l'acquisition de jeux dématérialisés en 2017, et ce peu importe la plateforme (Steam, GOG, Humble Bundle): un jeu par trimestre au maximum, et toujours au prix fort, sans réduction ni soldes. Ceci afin de soutenir les développeurs et leur donner le plus d'argent possible pour récompenser leur travail. Tant qu'il restera des jeux jamais lancés sur les plateformes dématérialisées, cette règle restera en vigueur.

2016: Explorer ma ludophilie

Cette résolution fut tenue, principalement parce que j'ai fait l'acquisition de plusieurs consoles en 2016 et j'ai fait le rapatriement chez moi de celles qui étaient dans les cartons au domicile familial. Cela m'a permis de jouer directement sur les supports d'origine à des jeux d'antan, et je me suis permis d'agrandir ma ludothèque physique. Je veille cependant à ne prendre que des titres auxquels j'ai envie de jouer, et auxquels je joue, toujours dans un souci de ne pas accumuler pour rien, que ce soit sous forme numérique ou physique.

2017: continuer d'explorer ma ludophilie

Si une occasion se présente pour acquérir une console que je ne possède pas encore (notamment la NES/SNES), je tâcherai de le faire. Sinon les objectifs sont les mêmes: découvrir des jeux sans jamais passer par l'émulation, explorer ma ludophilie, m'épanouir dans les pixels.

2016: Lire un peu plus

J'avais fait dans l'euphémisme pour cette résolution, et c'est plutôt malin car le résultat final est que j'ai lu un peu plus en effet, mais pas beaucoup plus. Je pense que je peux lire encore plus que ça.

2017: lire un peu plus qu'un peu plus

Bon, fixons-nous un nombre qu'il sera agréable d'atteindre, en sachant que ce nombre, comme tous les autres, sera soumis à une augmentation en 2018 de 18%. Soyons donc raisonnable pour 2017 et fixons-nous l'objectif suivant: lire 17 livres en 2017. Ça me semble honnête. Je suis déjà en train de réaliser cet objectif en lisant actuellement deux livres (bon d'accord, ce sont des reliquats de 2016, mais hé, ça compte quand même !)

2016: Être plus régulier dans mon écriture

En m'auto-évaluant je dirais que j'ai réussi cet objectif dans certains domaines, mais pas tous.

Côté jeu vidéo, ce fut une année riche en écriture et publications. Avec 5 critiques et 10 autres textes allant de l'analyse à la traduction et l'adaptation d'un essai de Tevis Thompson, je suis plutôt satisfait de mon activité sur le profil Medium.

Côté Wordpress et le présent blog, ce fut le néant cependant. Ok Rammus n'a eu aucun texte, pareil pour Yamete Kudasai, et les billets ici se sont réduits à des récapitulatifs des oeuvres culturelles découvertes chaque mois (exercice qui a fini par disparaître vers le milieu de l'année). Il faut remédier à cela.

Il y a un dernier point, et ce fut le succès-pas-tout-à-fait-total du National Novel Writing Month, ou NaNoWriMo, ou NaNo pour faire court. En novembre je me suis lancé dans ce défi de rédiger une histoire de 50 000 mots, et j'ai presque réussi. Je me suis arrêté à 45 000 mots, et j'en ressors satisfait. J'ai profité de ce défi pour coucher à l'écrit une histoire qui me trottait dans la tête depuis le lycée

2017: continuer d'écrire, d'écrire, d'écrire

Encore et toujours. Je vois que Yamete Kudasai reçoit périodiquement de la visite, et même des interactions sur la page Facebook du blog. De quoi me motiver peut-être à reprendre un peu le projet.

Je vais également remanier le brouillon de la nouvelle du NaNo, peaufiner, réécrire, et pourquoi pas la publier sur Internet ? J'en ai bien envie en tout cas.

Pour Medium et Sens Critique, on continue la publication des textes critiques. 5 en 2016…allez, fixons-nous 10 en 2017 ?

2016: faire 1000 grues en papier

Ahahah, échec total. Je crois que je n'ai fait qu'une grue en tout et pour tout cette année. Quant à ma chère et tendre, je crois qu'elle n'a même pas touché le papier (mais elle m'en a offert).

2017: faire 1000 grues en papier

Je persiste, et signe ? Seul ou à deux, on verra bien.

2016: être plus rigoureux dans mon activité physique

J'ai été plus rigoureux, mais pas autant que je l'aurais voulu, en partie à cause du stage et les horaires de travail qui sont souvent incompatible avec une activité régulière. Je pense qu'il y a de la marge pour faire non pas plus, mais mieux, et plus régulièrement.

2017: continuer et régulariser l'activité physique

Et pourquoi pas devenir One Punch Man avec un programme en béton ?

2016: passer quelques minutes par jour à méditer

En toute honnêteté je ne l'ai pas fait tous les jours. Mais je l'ai fait beaucoup plus souvent qu'en 2015, c'est une évidence. Résolution à moitié tenue, et en même temps, ce genre de résolution ne devrait pas s'accompagner d'une contrainte de complétude si triviale, si matérielle, si portée vers le profit, alors que l'exercice dont il est question tend vers l'inverse, justement. Je continue donc mon bout de chemin, selon l'humeur, selon l'envie.

Nouvelles résolutions pour 2017

Créer un site web fait maison
Parce que j'ai envie de regrouper mes fragments d'existence sur Internet en un seul endroit; parce que je veux que cet endroit soit le mien, fait avec mes mains, de A à Z; parce que je veux développer mes compétences dans le web. Pour toutes ces raisons et quelques autres encore, je vais essayer de créer un site à mon nom.

Mettre sur pied un projet d'association
Parce que c'est une idée qui me tient à cœur depuis quelques années; parce que j'ai envie de partager encore plus que simplement à l'écrit avec les publications sur Medium; parce que je pense qu'il y a un vide dans le paysage culturel français. Pour toutes ces raisons et quelques autres encore, je vais essayer de monter un projet de partage vidéoludique.

Atteindre Plat V (ou plus ?) sur League of Legends
Parce que j'ai fini Gold la saison dernière, et que je suis remonté Gold avant même le début de 2017; parce que pourquoi pas ?

Apprivoiser LSDJ et sortir un morceau crée dessus
Parce que j'aime la musique chiptune; parce que dans mes principes d'arrêter de laisser les choses prendre la poussière je ne peux pas délaisser LSDJ comme si de rien n'était.

Pour moi et de manière générale, et comme chaque année, l'année qui vient s'annonce meilleure que celle qui vient de se terminer. Certains dépriment à l'idée de vieillir; moi je me réjouis à l'idée de progresser dans ce jeu à une vie et sans continue qu'est l'existence.

Bonne année 2017 !

 
2
Kudos
 
2
Kudos

Now read this

de Sens Critique

Quelques remarques sur certains aspects de ce site qui m'agacent personnellement. Noter, noter, noter Je ne me rappelle plus du film en question, mais sur l'affiche de promotion, il y avait en haut “noté X,X sur Sens Critique”. Ce... Continue →